Quelles sont les résidences éligibles en loi Censi-Bouvard ?

Le dispositif de défiscalisation Censi-Bouvard a été prolongé pour 4 ans en 2012, ce qui fait qu’il prendra fin le 31 décembre 2017. Il se distingue par sa gestion simple et son cadre fiscal avantageux.

Les avantages d’un investissement locatif Censi-Bouvard

La loi de défiscalisation Censi-Bouvard propose de nombreux avantages fiscaux. Elle permet notamment de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 11% du coût de l’opération répartie sur une durée de 9 ans. Elle permet la récupération de la TVA appliquée sur le prix d’achat qui est équivalente à 20%. On peut reporter la réduction d’impôts sur 6 années dans le cas où l’impôt est inférieur au montant de la réduction d’impôt. On peut également imposer des revenus locatifs en micro-bic c’est-à-dire des bénéfices industriels et commerciaux avec un abattement forfaitaire de 50%.

D’un autre côté, le dispositif de défiscalisation Censi-Bouvard est aussi associé à une simplicité de gestion du bien. Le versement des loyers est assuré grâce au système de gestion par un bailleur commercial, ce qui sera le gage de plus de sérénité durant l’investissement. Et il y a aussi la gestion déléguée, et accessoirement simplifiée des états de lieux, du choix des locataires, etc.

Quelles sont les résidences éligibles en loi Censi-Bouvard ?

Les types de résidences éligibles en Censi-Bouvard

La particularité de la loi Censi-Bouvard est qu’elle s’adresse uniquement à des biens immobiliers utilisés en résidence avec services. Ainsi, ces types de résidence sont la résidence étudiante qui doit accueillir au minimum 70% d’étudiants, la résidence pour personnes âgées ou handicapées du genre établissement médico-social, les EHPAD ou Établissements Hospitalier pour Personnes Âgées Dépendantes, les EHPA… Sont également éligibles les résidences de tourisme classées avant le mois de mars 2017 et enfin il y a les foyers de vie ou d’accueil de vie.