Quelles villes privilégier pour investir en loi Pinel ?

Les professionnels du secteur immobilier peuvent se réjouir de la prolongation de la loi Pinel. Avec ce dispositif de défiscalisation prolongé pour 4 ans encore, les investissements immobiliers seront certainement avantageux. Ce qui change dans ce nouveau mandat de la loi Pinel, c’est le zonage. En effet, certaines zones ont été exclues du dispositif comme la zone B2 et la zone C.

Quelles sont les zones éligibles avec la loi Pinel jusqu’en 2022?

Pendant ce nouveau mandat de la loi Pinel, seules les zones A Bis, A et B1 seront privilégiées. Cela entre dans le cadre du renforcement gouvernemental du secteur de la construction et de la rénovation de logements. Ainsi, les villes de ces zones sont prioritaires puisque les offres y sont moindres par rapport aux demandes.

Pour ces 4 nouvelles années, les zones intéressantes pour investir en loi Pinel sont donc les zones A Bis, A et B1. Ce qui caractérise ces zones, ce sont avant tout ce rapport entre l’offre et la demande et aussi le fait qu’elles disposent de plus de 250.000 habitants.

Quelles villes privilégier pour investir en loi Pinel ?

Pour les zones C et B2, qui étaient encore inclues dans l’ancien mandat de la loi Pinel, elles pourront encore bénéficier d’une réduction d’impôts contre un investissement locatif à partir du 31 décembre 2017. Après cette date, la loi s’arrêtera définitivement dans ces communes. On peut y regrouper les communes d’Epinal, de Limoges, de Tarbes, de Chalon-sur-Saône, d’Albi, de Montauban, de Pau, de Perpignan, d’Angoulême, d’Arles, de Brive-la-Gaillarde, de Châteauroux, de Béziers, d’Agen, entres autres.

Où exactement investir avec la loi Pinel?

Si ce sont les communes exclues, quelles sont donc celles qui méritent l’attention des investisseurs immobiliers? En se référant à la caractéristique des plus de 250.000 habitants, on peut notamment noter la zone A bis qui inclut Paris, la capitale, ainsi que les 29 communes limitrophes.

Pour la zone A, on note l’Île de France, les villes françaises de l’agglomération genevoise ainsi que l’ensemble de la Côte d’Azur.

Et pour la zone B1, il y a les communes telles que la Corse, Annecy, Saint-Malo, Bayonne, La Rochelle, les DOM-TOM… qui affichent des prix élevés en terme de biens immobiliers. Sinon, pour les villes comptant plus de 250.000 habitants dans cette zone B1, il y a les villes de Toulouse, de Lyon, de Marseille, de Bordeaux, d’Aix-en-Provence, de Nantes, de Lille ou encore Strasbourg.